18.7. smpppd comme assistant de connexion

La plupart des particuliers n'ont pas de ligne dédiée à la connexion Internet. Ils utilisent donc une connexion via un modem. Selon la méthode choisie (RNIS ou DSL), la connexion est contrôlée par ipppd ou par pppd. En fait, pour pouvoir se connecter, il suffit de démarrer ces programmes correctement.

Si vous possédez un forfait qui ne génère aucun coût supplémentaire pour les connexions via modem, il vous suffit simplement de démarrer le démon correspondant. Contrôlez la connexion à distance à l'aide d'une applet KDE ou d'une interface de ligne de commande. Si la passerelle Internet n'est pas l'hôte que vous utilisez, vous pouvez contrôler la connexion à distance à l'aide d'un hôte réseau.

smpppd intervient là. Il fournit en effet une interface uniformisée pour les programmes auxiliaires et fonctionne dans deux sens. Tout d'abord, il programme le pppd ou ipppd requis et contrôle ses propriétés de connexion. Ensuite, il permet aux programmes utilisateur d'accéder à plusieurs fournisseurs et transmet les informations relatives à l'état actuel de la connexion. Comme smpppd peut également être contrôlé à partir du réseau, il est adapté pour contrôler les connexions à Internet via modem, à partir d'un poste de travail dans un sous-réseau privé.

18.7.1. Configuration de smpppd

Les connexions fournies par smpppd sont automatiquement configurées par YaST. Les programmes de connexion proprement dits, KInternet et cinternet, sont également préconfigurés. Les paramètres manuels ne sont nécessaires que pour configurer des fonctionnalités supplémentaires de smpppd, comme le contrôle distant.

Le fichier de configuration de smpppd s'intitule /etc/smpppd.conf. Par défaut, il n'active pas le contrôle distant. Les principales options de ce fichier de configuration sont les suivantes :

open-inet-socket = yes|no

Pour contrôler smpppd via le réseau, cette option doit avoir la valeur yes. Le port d'écoute de smpppd est le 3185. Si ce paramètre est défini sur yes, les paramètres bind-address, host-range et password doivent être définis en conséquence.

bind-address = ip

Si un hôte possède plusieurs adresses IP, utilisez ce paramètre pour déterminer celle sur laquelle smpppd doit accepter les connexions.

host-range = ip min ip max

Le paramètre host-range définit une plage réseau. Ainsi, les hôtes dont les adresses IP figurent dans cette plage ont accès à smpppd. En revanche, l'accès est refusé à tous les hôtes qui ne figurent pas dans cette plage.

password = mot de passe

L'assignation d'un mot de passe limite les clients aux hôtes autorisés. Comme il s'agit d'un mot de passe en clair, vous ne devez pas surestimer la sécurité qu'il procure. En l'absence de mot de passe, tous les clients ont accès à smpppd.

slp-register = yes|no

Ce paramètre permet d'annoncer le service smpppd sur le réseau via SLP.

Pour plus d'informations sur smpppd, reportez-vous aux pages de manuel qui portent sur smpppd(8) et smpppd.conf(5).

18.7.2.  Configuration de KInternet, cinternet et qinternet pour une utilisation à distance

KInternet, cinternet et qinternet permettent de contrôler un smpppd local ou distant. cinternet est l'équivalent de ligne de commande de l'interface graphique KInternet. qinternet est fondamentalement identique à KInternet, à cela près qu'il n'utilise pas les bibliothèques KDE ; il peut donc être utilisé sans KDE et doit être installé séparément. Pour préparer ces utilitaires afin de les utiliser conjointement avec un smpppd distant, modifiez le fichier de configuration /etc/smpppd-c.conf manuellement ou à l'aide de KInternet. Ce fichier ne comporte que trois options :

sites = liste de sites

Ce paramètre permet d'indiquer aux interfaces où rechercher smpppd. Les interfaces testent les options dans l'ordre spécifié ici. L'option local commande l'établissement d'une connexion au smpppd local, tandis que gateway pointe vers un smpppd situé sur la passerelle. La connexion doit être établie conformément à la section server de config-file. slp ordonne aux interfaces de se connecter à un smpppd trouvé via SLP.

server = serveur

Indiquez ici l'hôte sur lequel s'exécute smpppd.

password = mot de passe

Insérez le mot de passe sélectionné pour smpppd.

Si smpppd est actif, vous pouvez à présent essayer d'y accéder, à l'aide de la commande cinternet --verbose --interface-list, par exemple. Si vous rencontrez des problèmes à ce stade, reportez-vous aux pages de manuel qui portent sur smpppd-c.conf(5) et cinternet(8).