30.2. Matériel mobile

SUSE Linux prend en charge la détection automatique des périphériques de stockage mobiles via la technologie Firewire (IEEE 1394) ou USB. Le terme périphérique mobile de stockage s'applique aux disques durs Firewire ou USB, aux lecteurs Flash USB et aux appareils photo numériques de toute sorte. Dès que vous connectez ces périphériques au système via l'interface correspondante, la fonction d'enfichage à chaud les détecte et les configure automatiquement. subfs et submount garantissent que les périphériques sont montés aux emplacements correspondants dans le système de fichiers. L'utilisateur est ainsi complètement libéré du montage et du démontage manuel qu'il devait effectuer avec les précédentes versions de SUSE Linux. Un périphérique peut simplement être déconnecté dès qu'aucun programme n'accède plus à ce périphérique.

Disques durs externes (USB et Firewire)

Dès qu'un disque dur externe a été correctement reconnu par le système, son icône apparaît dans la liste des lecteurs montés dans Poste de travail (KDE et GNOME). Cliquez sur cette icône pour afficher le contenu du lecteur. Il est possible de créer des dossiers et des fichiers à cet emplacement, de les modifier ou de les supprimer. Pour renommer un disque dur en utilisant le nom que le système lui a donné, sélectionnez l'option correspondante dans le menu qui s'ouvre lorsque vous cliquez avec le bouton droit de la souris sur l'icône. Ce changement de nom s'affiche uniquement dans le gestionnaire de fichiers. Le descripteur grâce auquel le périphérique est monté dans /media n'est pas affecté par ce changement.

Lecteurs Flash USB

Ces périphériques sont gérés par le système comme des disques durs externes. De la même manière, il est possible de renommer les entrées correspondantes dans le gestionnaire de fichiers.

Appareils photo numériques (USB et Firewire)

Les appareils photo numériques reconnus par le système apparaissent également en tant que lecteurs externes dans la fenêtre du gestionnaire de fichiers. KDE permet de lire les images et d'y accéder via l'adresse URLcamera:/. Vous pouvez ensuite traiter ces images à l'aide de Digikam ou de GIMP. Lorsque vous utilisez GNOME, Nautilus affiche les images dans leur dossier respectif. f-spot est un utilitaire de traitement et de gestion simples des images. Pour un traitement avancé des photos, utilisez GIMP. Pour plus d'informations sur les appareils photo numériques et la gestion des images, reportez-vous au Chapitre 18, Appareils photo numériques et Linux (↑Applications).