5.10. Utilitaires importants

Les pages suivantes présentent un certain nombre de petits utilitaires KDE conçus pour vous aider dans votre travail quotidien. Ces applications effectuent différentes tâches, comme la gestion de vos connexions Internet et de vos mots de passe, la création d'archives de données et l'affichage de fichiers PDF.

5.10.1. Gestion des connexions Internet avec KNetworkManager

Vous pouvez établir des connexions Internet avec NetworkManager ou avec KInternet. Pour obtenir une description de KInternet, reportez-vous au Chapitre 6, Gestion des connexions Internet avec KInternet (↑Applications). Dans YaST, choisissez d'utiliser ou non NetworkManager. Pour obtenir la liste des critères qui vous aideront à choisir d'utiliser NetworkManager ou d'autres applications et pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 18.5, « Gestion des connexions réseau avec NetworkManager » (↑Référence) et à la Section 30.1.2, « Intégration dans des environnements d'exploitation en perpétuelle évolution » (↑Référence).

Lorsque NetworkManager est activé, vous pouvez surveiller vos connexions réseau dans KDE avec l'applet KNetworkManager. Cliquez sur l'icône KNetworkManager dans la barre système pour afficher la liste des connexions réseau disponibles, filaire, sans fil, via modem ou VPN. NetworkManager choisit automatiquement le meilleur réseau disponible mais ne peut se connecter automatiquement qu'à un réseau connu. La connexion actuellement utilisée est marquée dans la liste. Pour activer une autre connexion, il suffit de cliquer sur une autre connexion. Pour certaines connexions, comme WLAN, vous serez peut-être invité à fournir des informations complémentaires, comme le nom du réseau, le mot de passe ou la phrase secrète, ainsi que les détails de cryptage. Les connexions réseau sont gérées par utilisateur et les mots de passe sont stockés dans KWallet.

5.10.2. Gestion des mots de passe avec KWallet Manager

Se rappeler de tous les mots de passe des ressources protégées auxquelles vous devez vous connecter peut se révéler problématique. KWallet les mémorise pour vous. Il collecte tous les mots de passe et les stocke dans un fichier codé. Avec un simple mot de passe principal, vous ouvrez votre portefeuille, dans lequel vous pouvez afficher, rechercher, supprimer ou créer des entrées. Normalement, il n'est pas nécessaire d'insérer une entrée manuellement. KDE reconnaît si une ressource nécessite l'authentification et KWallet démarre automatiquement.

[Important]Protection de votre mot de passe KWallet

Si vous avez oublié votre mot de passe KWallet, il n'est pas récupérable. De plus, quiconque connaît votre mot de passe peut accéder à toutes les informations contenues dans le portefeuille.

5.10.2.1. Démarrage de KWallet

Lors du premier démarrage de KWallet (par exemple, lorsque vous accédez à un site Web dans lequel vous devez entrer un mot de passe pour vous connecter), une boite de dialogue apparaît avec l'écran de bienvenue. Choisissez Basic setup (Configuration de base) (recommandé) ou Advanced setup (Configuration avancée). Si vous choisissez Basic setup (Configuration de base), vous pouvez indiquer dans l'écran suivant si vous voulez stocker des informations personnelles. Certaines applications KDE, telles que Konqueror ou KMail, peuvent utiliser le système du portefeuille pour stocker des données de formulaires Web et des cookies. Sélectionnez alors Yes, I wish to use the KDE wallet to store my personal information (Oui, je souhaite utiliser le portefeuille KDE pour stocker mes informations personnelles), puis cliquez sur Terminer pour quitter.

Si vous choisissez Advanced setup (Configuration avancée), vous avez accès à un écran avec un niveau de sécurité supplémentaire. Les paramètres par défaut sont généralement acceptables pour la plupart des utilisateurs, mais certains peuvent souhaiter les modifier. L'option Automatically close idle wallets (Fermer automatiquement les portefeuilles inactifs) ferme les portefeuilles après une période d'inactivité. Pour séparer les mots de passe réseau et les mots de passe locaux, activez Store network passwords and local passwords in separate wallet files (Stocker les mots de passe réseau et locaux dans des fichiers de portefeuilles séparés). Cliquez sur Terminer pour quitter.

Vous pouvez modifier les paramètres à tout moment en cliquant avec le bouton droit sur l'icône KWallet du tableau de bord et en sélectionnant Configure Wallet (Configurer le portefeuille). Une boîte de dialogue s'ouvre, dans laquelle vous pouvez sélectionner plusieurs options. Par défaut, tous les mots de passe sont stockés dans un portefeuille, kdewallet, mais vous pouvez également ajouter d'autres portefeuilles. Une fois configuré, KWallet apparaît dans le tableau de bord.

5.10.2.2. KWallet Manager

Pour stocker des données dans votre portefeuille ou en afficher le contenu, cliquez sur l'icône KWallet dans le tableau de bord. Une boîte de dialogue s'ouvre, dans laquelle sont affichés les portefeuilles accessibles dans votre système. Cliquez sur le portefeuille à ouvrir. Une fenêtre vous invite à fournir votre mot de passe.

Une fois que vous êtes logué, la fenêtre KWallet Manager s'ouvre. Elle est divisée en quatre parties distinctes : la partie supérieure gauche affiche un résumé, la partie supérieur droite affiche des sous-dossiers, la partie inférieure gauche affiche la liste des entrées du dossier, et la partie inférieure droite affiche le contenu de l'entrée sélectionnée.

Dans KWallet Manager, vous pouvez changer votre mot de passe principal pour KWallet à tout moment avec Fichier+Modifier le mot de passe.

Figure 5.7. Fenêtre KWallet Manager

Fenêtre KWallet Manager

Vous pouvez ajouter ou supprimer des dossiers. La sélection d'un dossier met à jour la liste des entrées du dossier et l'affichage du résumé. La sélection d'une entrée du dossier met à jour le volet de contenu de l'entrée et permet de la modifier. Il est également possible de créer ou de supprimer des entrées à l'aide du menu contextuel du contenu du dossier.

5.10.2.3. Copie de votre portefeuille vers un autre ordinateur

La plupart du temps, KWallet reste silencieux dans le tableau de bord et s'active automatiquement si nécessaire. Toutefois, vous pouvez copier les fichiers de votre portefeuille vers un autre ordinateur (votre portable, par exemple). Pour simplifier cette tâche, il est possible de faire glisser les portefeuilles de la fenêtre du gestionnaire dans une fenêtre de l'explorateur de fichiers. Vous pouvez ainsi préparer facilement un nouveau portefeuille pour le transférer vers un autre environnement. Par exemple, il est possible de créer et de copier un nouveau portefeuille sur un périphérique à mémoire flash amovible. Des mots de passe importants peuvent être transférés ici, afin de les rendre disponibles à d'autres endroits.

5.10.3. affichage, décompression et création d'archives

Pour gagner de l'espace sur le disque dur, utilisez un compacteur qui compresse les fichiers et dossiers à une fraction de leur taille d'origine. L'application Ark peut être utilisée pour gérer de telles archives. Elle prend en charge les formats courants, comme zip, tar.gz, tar.bz2, lha et rar.

Démarrez Ark à partir du menu principal ou de la ligne de commande avec ark. Si vous disposez déjà de fichiers compressés, déplacez-les à partir d'une fenêtre de Konqueror ouverte vers la fenêtre Ark pour afficher le contenu de l'archive. Afin de visualiser un aperçu intégré de l'archive dans Konqueror, cliquez avec le bouton droit sur l'archive dans Konqueror et sélectionnez Preview in Archiver (Aperçu dans l'archiveur). Sinon, vous pouvez sélectionner Fichier+Ouvrir dans Ark afin d'ouvrir le fichier directement.

Figure 5.8. Ark : Aperçu de l'archive de fichier

Ark : Aperçu de l'archive de fichier

Une fois que vous avez ouvert une archive, vous pouvez effectuer plusieurs actions. Action propose des options comme Add File (Ajouter un fichier), Add Folder (Ajouter un dossier), Delete (Supprimer), Extract (Extraire), View (Affichage), Edit With (Modifier avec) et Open With (Ouvrir avec).

Pour créer une nouvelle archive, sélectionnez Fichier+Nouveau. Saisissez le nom de la nouvelle archive dans la boîte de dialogue qui s'ouvre et spécifiez le format en utilisant Filter (Filtre). Après avoir confirmé en cliquant sur Enregistrer ou en appuyant sur Entrée, Ark ouvre une fenêtre vide. Vous pouvez glisser-déposer des fichiers et des répertoires du gestionnaire de fichier dans cette fenêtre. À l'étape finale, Ark compresse tout dans le format d'archivage sélectionné précédemment. Pour plus d'informations sur Ark, ouvrez Aide+Ark Handbook (Manuel Ark).

5.10.4. Gestion des travaux d'impression dans KDE

Les imprimantes peuvent être connectées à votre système soit localement, soit via un réseau. Les deux types de configuration s'effectuent initialement en utilisant YaST. Pour obtenir des informations approfondies sur la configuration des imprimantes, reportez-vous au Chapitre 11, Fonctionnement de l'imprimante (↑Référence). Dès qu'une connexion a été établie, vous pouvez commencer à utiliser l'imprimante.

Pour contrôler les tâches d'impression dans KDE, vous pouvez utiliser deux applications différentes. Commencez par configurer la tâche d'impression avec KPrinter, puis contrôlez le traitement de la tâche d'impression avec KJobViewer.

Démarrez KPrinter kprinter à partir de la ligne de commande. Une petite fenêtre s'ouvre dans laquelle vous pouvez choisir une imprimante et modifier les Propriétés de votre tâche d'impression, telles que l'orientation de la page, les pages par feuille, et l'impression recto-verso. Pour spécifier le fichier à imprimer, le nombre de copies, et différentes autres options, cliquez sur Expansion en bas à gauche. La fenêtre s'élargit et affiche quatre onglets : Fichiers, Copies, Options avancées et Additional Tags (Étiquettes supplémentaires). Reportez-vous à la Figure 5.9, « Démarrage d'une tâche d'impression avec KPrinter ».

Figure 5.9. Démarrage d'une tâche d'impression avec KPrinter

Démarrage d'une tâche d'impression avec KPrinter

Le premier onglet, Fichiers, détermine le ou les fichiers à imprimer. Vous pouvez les faire glisser depuis le bureau et les déposer dans la fenêtre de liste ou utiliser la boîte de dialogue des fichiers pour les rechercher. Copies détermine la sélection des pages (toutes les pages du document sélectionné, la page actuellement sélectionnée, ou une plage) ainsi que le nombre de copies. Vous pouvez également choisir de n'imprimer que les numéros de pages pairs ou impairs du document sélectionné. Utilisez Options avancées pour indiquer des informations supplémentaires concernant la tâche d'impression. Saisissez des Billing information (Informations de facturation) si nécessaire ou définissez une étiquette de page personnalisée en haut et en bas de la page. Vous pouvez également définir Job Priority (Priorité de la tâche) à cet endroit. Le quatrième onglet, Additional Tags (Étiquettes supplémentaires) sert rarement. Lorsque votre tâche a été mise en file d'attente, vous pouvez voir sa progression à l'aide de KJobViewer.

[Tip]Impression à partir d'applications KDE

La boîte de dialogue KPrinter s'ouvre chaque fois que vous imprimez à partir d'une application KDE. Cette boîte de dialogue est à peu près la même si ce n'est que l'onglet Fichiers ne s'y trouve pas. Il n'est en effet pas nécessaire car le fichier à imprimer a été déterminé lorsque vous avez sélectionné Imprimer.

Démarrez KJobViewer à partir du menu principal ou avec kjobviewer à partir de la ligne de commande. Une fenêtre ressemblant à celle de la Figure 5.10, « Gestion des tâches d'impression avec KJobViewer » s'ouvre et affiche toutes les tâches d'impression mises en file d'attente sur vote imprimante. Tant que votre tâche d'impression n'est pas active, vous pouvez la modifier. Utilisez pour cela les options du menu Travaux.

Figure 5.10. Gestion des tâches d'impression avec KJobViewer

Gestion des tâches d'impression avec KJobViewer

Si, par exemple, vous souhaitez contrôler si vous avez envoyé le bon document vers l'imprimante, vous pouvez interrompre la tâche et la reprendre si vous décidez de l'imprimer. Supprimez vos propres tâches d'impression de la file d'attente en utilisant Supprimer. Pour changer d'imprimante, sélectionnez-en une autre via Imprimante cible.

Avec Reprendre, réimprimez un document. Sélectionnez pour cela Filtre+Toggle Completed Jobs ((Dés)Activer les tâches terminées), sélectionnez le document de votre choix, puis cliquez sur Travaux+Reprendre. Lorsque vous cliquez sur Travaux+Job IPP Report (Rapport de tâche IPP), les détails techniques d'une tâche s'affichent. Utilisez Travaux+Increase Priority (Augmenter la priorité) et Travaux+Decrease Priority (Diminuer la priorité) pour définir la priorité, selon l'urgence du document.

Filtre permet de changer d'imprimante, de désactiver des travaux terminés et de limiter l'affichage à vos propres tâches d'impression en sélectionnant Show Only User Jobs (N'afficher que les tâches de l'utilisateur). L'utilisateur actuel s'affiche ensuite dans le champ supérieur droit.

Réglages+Configure KJobViewer (Configurer KJobViewer ) ouvre une boîte de dialogue de configuration. Vous pouvez déterminer ici le nombre maximum de tâches d'impression à afficher. Saisissez un nombre dans le champ ou bien utilisez le curseur sur la droite. Appuyez sur OK pour enregistrer les paramètres ou sur Annuler pour quitter la boîte de dialogue sans enregistrer.

Les icônes de la barre d'outils correspondent aux fonctions auxquelles vous pouvez accéder via le menu. Un texte d'aide expliquant les fonctions s'affiche lorsque vous déplacez le pointeur de la souris au-dessus des icônes.

La liste des tâches se compose de huit colonnes. L'identifiant de la tâche est automatiquement affecté par le système d'impression afin d'identifier les différentes tâches. La colonne suivante contient l'identification de l'utilisateur qui a envoyé la tâche suivie du nom de fichier du document. La colonne de statut indique si une tâche est encore dans la file d'attente, en cours d'impression ou déjà terminée. On peut ensuite consulter la taille du document en kilo-octets et le nombre de pages. La priorité par défaut de 50 peut être augmentée ou réduite si nécessaire. Les informations de facturations peuvent se rapporter à des centres de coût ou d'autres informations spécifiques à l'entreprise. Si vous cliquez sur une tâche de la liste avec le bouton droit, le menu Travaux s'ouvre sous le pointeur de la souris, permettant de sélectionner une action. Seules de rares fonctions sont disponibles pour les travaux terminés. Si vous activez Keep window permanent (Laisser la fenêtre en permanence), KJobViewer s'ouvre automatiquement la prochaine fois que vous vous loguez.

5.10.5. Captures d'écran

Avec KSnapshot, vous pouvez créer des captures d'écran de votre écran ou de fenêtres d'applications individuelles. Démarrez le programme à partir du menu ou en appuyant sur Alt-F2 puis en saisissant la commande ksnapshot. La boîte de dialogue KSnapshot se décompose en deux parties. La partie supérieure, Current Snapshot (Capture d'écran actuelle), contient un aperçu de l'écran actuel et trois boutons pour créer et enregistrer les captures d'écran. La partie inférieure contient d'autres options pour la création véritable de la capture d'écran.

Figure 5.11. KSnapshot

KSnapshot

Pour créer une capture d'écran, utilisez Délai de capture afin de déterminer le délai d'attente en secondes entre le clic sur Nouvelle capture et la création véritable de la capture d'écran. Si l'option Only grab the window containing the pointer (Capturer uniquement la fenêtre contenant le pointeur) est sélectionnée, seule la fenêtre contenant le pointeur est enregistrée. Pour enregistrer la capture d'écran, cliquez sur Enregistrer la capture d'écran et désignez le dossier et le nom de fichier pour l'image dans la boîte de dialogue suivante. Cliquez sur Print Snapshot (Imprimer la capture d'écran) pour imprimer la capture d'écran.

Vous pouvez également utiliser The GIMP pour faire des captures d'écran. Pour démarrer The GIMP, appuyez sur Alt-F2 et entrez gimp. Lorsque vous exécutez GIMP pour la première fois, il installe certains fichiers dans votre répertoire personnel et affiche des boîtes de dialogue qui permettent de l'adapter à votre environnement. Pour obtenir plus d'informations concernant l'utilisation de The GIMP, reportez-vous au Chapitre 19, Manipulation des graphiques au moyen de GIMP (↑Applications) ou à son aide. Il se peut que vous deviez installer l'Aide avec YaST (kdeutils3-extra).

5.10.6. Affichage de fichiers PDF avec KPDF

PDF est probablement l'un des formats les plus importants. KPDF est un programme KDE permettant de les afficher et de les imprimer.

Démarrez KPDF en appuyant sur Alt-F2 puis en saisissant kpdf. Chargez un fichier PDF avec Fichier+Ouvrir. KPDF l'affiche dans sa fenêtre principale. Sur le côté gauche, une barre latérale contient des miniatures et une vue du contenu. Les miniatures donnent un aperçu de la page. La vue du contenu contient des signets permettant de naviguer dans votre document. Elle est parfois vide, ce qui signifie que les signets ne sont pas pris en charge par ce PDF.

Pour afficher deux pages dans la fenêtre principale, sélectionnez Affichage+Two Pages (Deux pages). La vue dépend des deux dernières options que vous activez dans le menu Affichage.

Une autre option intéressante permet de sélectionner la zone qui vous intéresse avec l'outil de sélection de la barre d'outils. Dessinez un rectangle et choisissez dans le menu contextuel si vous avez besoins de la zone sélectionnée en tant que texte ou en tant qu'image. Elle est copiée dans le Presse-papiers. Vous pouvez même enregistrer la zone dans un fichier.

5.10.7. Administration des polices avec KFontinst

Par défaut, SUSE Linux fournit plusieurs polices couramment disponibles dans différents formats de fichiers (Bitmap, TrueType, etc.). On les appelle polices système. Les utilisateurs peuvent de plus installer leurs propres polices de diverses collections sur CD-ROM. De telles polices installées par l'utilisateur ne sont cependant visibles et disponibles que pour l'utilisateur concerné.

Le centre de configuration de KDE fournit un outil confortable permettant d'administrer les polices système et utilisateur. Il est présenté à la Figure 5.12, « Administration des polices à partir du centre de configuration ».

Figure 5.12. Administration des polices à partir du centre de configuration

Administration des polices à partir du centre de configuration

Afin de consulter les polices actuellement disponibles, saisissez l'URL fonts:/ dans le champ d'adresse d'une session Konqueror. Cela affiche deux fenêtres : Personnel et Système. Les polices installées par l'utilisateur se trouvent dans le dossier Personnel. Seul l'utilisateur root peut installer dans le dossier Système.

Pour installer des polices en tant qu'utilisateur, suivez les étapes suivantes :

  1. Démarrez le centre de configuration et accédez au module concerné avec Administration du système+Installateur de polices.

  2. Choisissez Ajouter des polices sur la barre d'outils ou à partir du menu disponible lorsque vous cliquez sur la liste avec le bouton droit.

  3. Dans la boîte de dialogue qui s'ouvre, sélectionnez une ou plusieurs polices à installer.

  4. Les polices marquées sont alors installées dans votre dossier de polices personnelles. En sélectionnant une police vous en voyez un aperçu.

Pour mettre à jour les polices système, sélectionnez d'abord Mode administrateur et entrez votre mot de passe root. Procédez ensuite comme indiqué pour l'installation de polices utilisateur.