18.4. Configuration d'une connexion réseau avec YaST

Linux prend en charge de nombreux types de connexions réseau. La plupart d'entre elles utilisent des noms de périphérique différents et les fichiers de configuration sont répartis dans plusieurs emplacements du système de fichiers. Pour obtenir un aperçu détaillé des aspects de la configuration réseau manuelle, reportez-vous à la Section 18.6, « Configuration manuelle d'une connexion réseau ».

Lors de l'installation, vous pouvez utiliser YaST pour configurer automatiquement toutes les interfaces qui ont été détectées. Après l'installation, vous pouvez à tout moment configurer d'autres équipements sur le système installé. Les sections suivantes décrivent la configuration réseau de tous les types de connexions réseau pris en charge par SUSE Linux.

18.4.1. Configuration de la carte réseau avec YaST

Après le démarrage du module, YaST affiche une boîte de dialogue générale sur la configuration réseau. Indiquez si vos périphériques réseau doivent être gérés par YaST ou NetworkManager. Pour utiliser NetworkManager, cochez la case Utilisateur contrôlé par NetworkManager. Pour plus d'informations sur NetworkManager, reportez-vous à la Section 18.5, « Gestion des connexions réseau avec NetworkManager ». Pour configurer votre réseau avec la méthode traditionnelle avec YaST, cochez la case Méthode traditionnelle avec ifup.

La partie supérieure de la configuration traditionnelle affiche la liste de toutes les cartes réseau disponibles pour la configuration. Toute carte correctement détectée est listée avec son nom. Pour configurer les périphériques qui n'ont pas été détectés, cliquez sur Ajouter, comme indiqué dans Section 18.4.1.1, « Configuration manuelle d'une carte réseau non détectée ». Configurez une nouvelle carte réseau ou modifiez une configuration existante.

18.4.1.1. Configuration manuelle d'une carte réseau non détectée

Pour configurer une carte réseau non détectée, procédez de la manière suivante :

Configuration réseau

Définissez le type de périphérique de l'interface parmi les options proposées, ainsi que le nom de la configuration. Vous trouverez des informations sur les conventions de dénomination des fichiers de configuration dans la page de manuel sur getcfg(8).

Module de kernel

L'option Nom de la configuration du matériel indique le nom du fichier /etc/sysconfig/hardware/hwcfg-* qui contient les paramètres matériels de votre carte réseau. Ce fichier contient le nom du module de kernel approprié ainsi que les options nécessaires pour initialiser le matériel. YaST propose généralement des noms judicieux pour les périphériques PCMCIA et USB. Pour tout autre matériel, hwcfg-static-0 n'est utile que si la carte est configurée avec le nom 0.

Si la carte réseau est un périphérique PCMCIA ou USB, cochez les cases correspondantes, puis cliquez sur Suivant pour quitter cette boîte de dialogue. Sinon, sélectionnez votre modèle de carte réseau dans Sélectionner dans la liste. YaST choisit alors automatiquement le module de kernel adapté à la carte. Fermez la boîte de dialogue en cliquant sur Suivant.

Figure 18.3. Configuration de la carte réseau

Configuration de la carte réseau

18.4.1.2. Configuration de l'adresse réseau

Définissez le type de périphérique de l'interface et le nom de la configuration. Sélectionnez le type de périphérique parmi les options proposées. Spécifiez un nom de configuration selon vos besoins. Les paramètres par défaut sont généralement utiles et peuvent être acceptés. Vous trouverez des informations sur les conventions de dénomination des fichiers de configuration dans la page de manuel sur getcfg(8).

Si vous avez sélectionné sans fil comme type de périphérique de l'interface, configurez le mode de fonctionnement, le nom du réseau (ESSID) et le codage dans la boîte de dialogue suivante, Configuration de la carte réseau sans fil. Cliquez sur OK pour achever la configuration de la carte. Vous trouverez une description détaillée de la configuration des cartes WLAN dans la Section 34.1.3, « Configuration avec YaST ». Pour tous les autres types d'interfaces, poursuivez avec la configuration de l'adresse réseau :

Configuration automatique d'adresses (via DHCP)

Si votre réseau comporte un serveur DHCP, vous pouvez l'utiliser pour configurer automatiquement votre adresse réseau. Vous pouvez également utiliser cette option si votre fournisseur d'accès ADSL n'attribue pas d'adresse IP statique à votre système. Si vous décidez d'utiliser le protocole DHCP, configurez les détails après avoir sélectionné Options du client DHCP. Déterminez si le serveur DHCP doit toujours répondre aux demandes de diffusion et indiquez l'identificateur à utiliser. Par défaut, les serveurs DHCP utilisent l'adresse matérielle de la carte pour identifier une interface. Si vous disposez d'une configuration d'hôte virtuel où plusieurs hôtes communiquent via la même interface, vous devez les distinguer à l'aide d'identificateurs.

Configuration de l'adresse statique

Activez cette option si vous disposez d'une adresse statique. Saisissez ensuite l'adresse et le masque de sous-réseau correspondant à votre réseau. Le masque de sous-réseau prédéfini répond généralement aux exigences d'un réseau privé standard.

Pour quitter cette boîte de dialogue, cliquez sur Suivant. Vous pouvez également continuer et configurer le nom d'hôte, le serveur de noms et les détails de routage (reportez-vous au Serveur DNS (↑Démarrage) et à la Routage (↑Démarrage)).

L'option Avancé permet de spécifier des paramètres plus complexes. Dans Paramètres détaillés, utilisez Contrôlé par l'utilisateur pour déléguer le contrôle de la carte réseau depuis l'administrateur (root) à l'utilisateur normal. Dans le contexte d'une utilisation mobile, cela permet à l'utilisateur d'adapter plus facilement les différentes connexions réseau, puisqu'il peut contrôler l'activation ou la désactivation de l'interface. Cette boîte de dialogue permet également de définir la MTU (Maximum Transmission Unit - unité de transmission maximum) et le type d'activation du périphérique.

18.4.2. Modem

Dans le centre de contrôle YaST, le menu Périphériques réseau permet d'accéder à la configuration du modem. Si votre modem n'a pas été détecté automatiquement, ouvrez la boîte de dialogue de configuration manuelle. Dans la boîte de dialogue qui apparaît, saisissez l'interface à laquelle est connecté le modem dans Modem.

Figure 18.4. Configuration du modem

Configuration du modem

Si votre ligne passe par un PABX, vous devrez sans doute indiquer un préfixe. Il s'agit généralement d'un zéro. Pour le savoir, reportez-vous aux instructions relatives à votre PABX. De plus, choisissez entre la numérotation par tonalité et par impulsions. Vous pouvez également décider si la sortie son du modem doit être activée et si vous souhaitez attendre la tonalité. N'activez pas cette dernière option si le modem est connecté à un autocommutateur.

Dans Détails, définissez le débit en bauds et les chaînes d'initialisation du modem. Vous ne devez modifier ces paramètres que si votre modem n'a pas été détecté automatiquement ou si des paramètres particuliers sont nécessaires à la transmission des données. Les adaptateurs terminaux RNIS sont notamment concernés. Pour quitter cette boîte de dialogue, cliquez sur OK. Pour déléguer le contrôle du modem à l'utilisateur normal sans autorisation root, activez l'option Contrôlé par l'utilisateur. De cette manière, un utilisateur sans autorisation administrateur peut activer ou désactiver une interface. Dans le champ Expression régulière du préfixe de numérotation, indiquez une expression régulière. Dans KInternet, l'option Préfixe de numérotation, que l'utilisateur normal peut modifier, doit correspondre à cette expression régulière. Si vous laissez ce champ vide, l'utilisateur ne peut pas définir un autre préfixe de numérotation sans autorisation administrateur.

Dans la boîte de dialogue suivante, sélectionnez le fournisseur d'accès Internet (ISP - Internet service provider). Sélectionnez Pays pour afficher la liste des ISP en activité dans votre pays. Vous pouvez également cliquer sur Nouveau pour ouvrir une boîte de dialogue dans laquelle vous saisissez les informations sur votre ISP. Il s'agit notamment du nom de la connexion à distance et de l'ISP, mais aussi du login et du mot de passe fournis par l'ISP. Activez l'option Toujours demander le mot de passe pour que votre mot de passe soit demandé à chaque connexion.

Dans la dernière boîte de dialogue, vous pouvez paramétrer des options de connexion supplémentaires :

Connexion à la demande

Définissez au moins un serveur de noms si vous activez cette option.

Modifier DNS une fois connecté

Cette option est activée par défaut, ce qui a pour effet de mettre à jour l'adresse du serveur de noms chaque fois que vous vous connectez à Internet.

Retrouver automatiquement le DNS

Si le fournisseur ne transmet pas son serveur de noms de domaine après la connexion, désactivez cette option et saisissez manuellement les données concernant le serveur de noms.

Mode stupide

Cette option est activée par défaut. Grâce à elle, les invites de saisie envoyées par le serveur de l'ISP sont ignorées, ce qui les empêche d'interférer avec le processus de connexion.

Interface pare-feu externe et Redémarrer le pare-feu

Ces options permettent d'activer SUSEfirewall2, qui vous protège contre les attaques extérieures pendant toute la durée de votre connexion Internet.

Délai d'inactivité (secondes)

Cette option permet d'indiquer le délai d'inactivité réseau au bout duquel le modem se déconnecte automatiquement.

Détails IP

Cette option ouvre la boîte de dialogue de configuration de l'adresse. Si votre ISP n'attribue pas d'adresse IP dynamique à votre hôte, désactivez l'option Adresse IP dynamique, puis entrez l'adresse IP locale de l'hôte et l'adresse IP distante. Demandez ces informations à votre ISP. Laissez l'option Route par défaut activée, puis cliquez sur OK pour fermer la boîte de dialogue.

Cliquez sur Suivant pour revenir à la première boîte de dialogue, qui affiche un résumé de la configuration du modem. Cliquez sur Terminer pour fermer la boîte de dialogue.

18.4.3. RNIS

Utilisez ce module pour configurer une ou plusieurs cartes RNIS dans votre système. Si YaST n'a pas détecté votre carte RNIS, sélectionnez-la manuellement. Vous pouvez utiliser plusieurs interfaces et plusieurs ISP peuvent être configurés pour une seule interface. Les boîtes de dialogue suivantes permettent de définir les options RNIS nécessaires au fonctionnement correct de la carte.

Figure 18.5. Configuration RNIS

Configuration RNIS

Dans la boîte de dialogue suivante, représentée dans la Figure 18.5, « Configuration RNIS », sélectionnez le protocole à utiliser. Le protocole par défaut est Euro-ISDN (EDSS1), mais pour les systèmes téléphoniques antérieurs ou pour les installations de grande envergure, sélectionnez 1TR6. Si vous êtes aux États-Unis, sélectionnez NI1. Sélectionnez votre pays dans le champ prévu à cet effet. Le code du pays approprié apparaît alors dans le champ de saisie. Pour finir, saisissez votre indicatif de zone et le préfixe de numérotation si nécessaire.

L'option Mode de démarrage permet de définir le mode de démarrage de l'interface RNIS : si vous sélectionnez Lors de l'amorçage, le pilote RNIS est initialisé à chaque démarrage du système. Si vous sélectionnez Manuellement, vous devez charger le pilote RNIS en tant qu'utilisateur root à l'aide de la commande rcisdn start. Si vous sélectionnez l'option Lors d'une connexion Hotplug, utilisée pour les périphériques PCMCIA ou USB, le pilote se charge après le branchement du périphérique. Une fois ces paramètres définis, sélectionnez OK.

La boîte de dialogue suivante permet d'indiquer le type d'interface de votre carte RNIS et d'ajouter des ISP à une interface existante. Les interfaces peuvent être de type SyncPPP ou RawIP, mais la plupart des ISP utilisent le mode SyncPPP décrit ci-dessous.

Figure 18.6. Configuration de l'interface RNIS

Configuration de l'interface RNIS

Le numéro à saisir dans le champ Mon numéro de téléphone dépend de votre installation :

La carte RNIS est branchée directement à la prise téléphonique

Une ligne RNIS standard fournit trois numéros de téléphone, appelés MSN (Multiple Subscriber Numbers - numéros multiples). Si l'abonné en demande davantage, il peut en obtenir jusqu'à 10. Vous devez saisir ici l'un de ces numéros, sans indicatif régional. Si vous ne saisissez pas le bon numéro, votre opérateur revient automatiquement au premier MSN attribué à votre ligne RNIS.

Carte RNIS reliée à un PABX

Ici aussi, la configuration peut dépendre de l'équipement installé :

  1. Les petits autocommutateurs privés (PABX) conçus pour un usage privé utilisent généralement le protocole Euro-ISDN (EDSS1) pour les appels internes. Ces installations sont équipées d'un bus S0 interne et utilisent des numéros internes pour les appareils connectés.

    Utilisez l'un des numéros internes en tant que numéro MSN. Vous devez être en mesure d'utiliser au moins un des MSN du PABX qui ont été activés pour l'accès direct au réseau téléphonique. Si cela ne fonctionne pas, essayez le 0. Pour plus d'informations, reportez-vous à la documentation fournie avec votre PABX.

  2. Les grands autocommutateurs conçus pour les entreprises utilisent en principe le protocole 1TR6 pour les appels internes. Leur MSN est appelé EAZ et correspond généralement au numéro d'accès direct. Pour une configuration sous Linux, il suffit normalement de saisir le dernier chiffre de l'EAZ. En dernier recours, essayez tous les chiffres de 1 à 9.

Activez l'option ChargeHUP pour que la connexion se termine juste avant l'unité suivante de facturation. Toutefois, cette possibilité n'est pas offerte par tous les ISP. Vous pouvez également activer l'agrégation de canaux (Multilink PPP) en sélectionnant l'option correspondante. Enfin, vous pouvez sélectionner Interface pare-feu externe et Redémarrer le pare-feu pour activer SUSEfirewall2 sur votre connexion. Sélectionnez l'option Contrôlé par l'utilisateur pour permettre à l'utilisateur normal sans autorisation administrateur d'activer ou de désactiver l'interface.

Cliquez sur Détails pour ouvrir une boîte de dialogue dans laquelle vous pouvez implémenter des schémas de connexion qui ne concernent pas les particuliers. Pour quitter la boîte de dialogue Détails, sélectionnez OK.

La boîte de dialogue suivante permet de paramétrer l'adresse IP. Si votre ISP ne vous a pas fourni d'adresse IP statique, sélectionnez Adresse IP dynamique. Dans le cas contraire, saisissez l'adresse IP locale de votre hôte ainsi que l'adresse IP distante dans les champs correspondants, selon les caractéristiques de votre ISP. Si vous souhaitez utiliser cette interface comme route par défaut vers Internet, sélectionnez Route par défaut. Un hôte ne peut avoir qu'une interface configurée comme route par défaut. Pour quitter cette boîte de dialogue, sélectionnez Suivant.

La boîte de dialogue suivante permet d'indiquer votre pays et de sélectionner votre fournisseur d'accès. Les ISP de la liste sont tous de type « sans abonnement ». Si votre ISP ne figure pas dans la liste, sélectionnez Nouveau. La boîte de dialogue Paramètres du fournisseur qui apparaît permet de saisir tous les renseignements sur votre ISP. Lorsque vous saisissez le numéro de téléphone, n'incluez aucun espace ni aucune virgule entre les chiffres. Enfin, saisissez le login et le mot de passe fournis par votre ISP. Une fois que vous avez terminé, cliquez sur Suivant.

Pour utiliser l'option Connexion à la demande sur un poste de travail autonome, indiquez également le serveur de noms (serveur DNS). La plupart des fournisseurs d'accès gèrent le DNS dynamique, ce qui signifie que l'adresse IP d'un serveur de noms est transmise par l'ISP chaque fois que vous vous connectez. Toutefois, pour un poste de travail isolé, vous devez encore fournir une adresse fictive, telle que 192.168.22.99. Si votre ISP ne prend pas en charge le DNS dynamique, indiquez les adresses IP du serveur de noms de votre ISP. Si vous le souhaitez, fixez le timeout de la connexion, soit la période d'inactivité réseau (en secondes) au terme de laquelle la connexion doit être automatiquement désactivée. Pour confirmer les paramètres choisis, cliquez sur Suivant. YaST affiche un résumé des interfaces configurées. Cliquez sur Terminer pour activer tous ces paramètres.

18.4.4. Modem câble

Dans certains pays (Autriche, États-Unis), l'accès à Internet par le réseau de télévision par câble est très répandu. L'abonné au réseau câblé reçoit généralement un modem relié d'une part au câble TV et d'autre part à la carte réseau d'un ordinateur, à l'aide d'un câble 10Base-T (paire torsadée). Le modem câble fournit alors une connexion Internet dédiée, associée à une adresse IP fixe.

Lors de la configuration de la carte réseau, suivez les instructions de votre ISP et sélectionnez Configuration automatique d'adresses (via DHCP) ou Configuration de l'adresse statique. Aujourd'hui, la plupart des fournisseurs d'accès utilisent le protocole DHCP. En général, l'adresse IP statique fait partie d'une offre spéciale pour entreprise.

18.4.5. DSL

Pour configurer votre périphérique DSL, sélectionnez le module DSL dans la section Périphériques réseau de YaST. Ce module YaST est composé de plusieurs boîtes de dialogue qui permettent de définir les paramètres des connexions DSL en fonction de l'un des protocoles suivants :

  • PPPoE (PPP via Ethernet)

  • PPPoATM (PPP via ATM)

  • CAPI pour ADSL (cartes Fritz)

  • PPTP (Point-to-Point Tunneling Protocol) - Autriche

La configuration d'une connexion DSL basée sur le protocole PPPoE ou PPTP exige la configuration correcte de la carte réseau correspondante. Si ce n'est pas le cas, sélectionnez Configurer les cartes réseau pour configurer votre carte réseau (reportez-vous à la Section 18.4.1, « Configuration de la carte réseau avec YaST »). Dans le cas d'une liaison DSL, les adresses peuvent être attribuées automatiquement mais pas via DHCP. Vous ne devez donc pas activer l'option Configuration automatique d'adresses (via DHCP). En revanche, saisissez une adresse statique fictive pour l'interface, telle que 192.168.22.1. Dans Masque de sous-réseau, saisissez 255.255.255.0. Si vous configurez un poste de travail autonome, laissez le champ Passerelle par défaut vide.

[Tip]Astuce

Les valeurs des champs Adresse IP et Masque de sous-réseau ne sont que des marques de réservation. Elles servent uniquement à initialiser la carte réseau et ne représentent pas la liaison DSL en tant que telle.

Figure 18.7. Configuration DSL

Configuration DSL

Pour démarrer la configuration DSL (reportez-vous à la Figure 18.7, « Configuration DSL »), choisissez d'abord le mode PPP et la carte Ethernet à laquelle le modem DSL est connecté (il s'agit en général de eth0). Utilisez ensuite l'option Activation du périphérique pour indiquer si la liaison DSL doit être établie lors du processus d'amorçage. Cliquez sur Contrôlé par l'utilisateur pour permettre à l'utilisateur standard sans autorisation administrateur d'activer ou de désactiver l'interface avec KInternet. Cette boîte de dialogue permet également de sélectionner votre pays et de faire votre choix parmi les ISP présents. Les détails des boîtes de dialogue suivantes dépendent des options définies jusqu'ici. Ils ne sont donc que brièvement mentionnés dans les paragraphes suivants. Pour en savoir plus sur les options disponibles, lisez l'aide détaillée fournie dans les boîtes de dialogue.

Pour utiliser l'option Connexion à la demande sur un poste de travail autonome, indiquez également le serveur de noms (serveur DNS). La plupart des fournisseurs d'accès gèrent le DNS dynamique. Ainsi, l'adresse IP d'un serveur de noms est transmise par l'ISP chaque fois que vous vous connectez. Toutefois, pour un poste de travail isolé, fournissez une adresse fictive, telle que 192.168.22.99. Si votre ISP ne prend pas en charge le DNS dynamique, saisissez l'adresse IP du serveur de noms fournie par votre ISP.

L'option Délai d'inactivité (secondes) définit la période d'inactivité du réseau au terme de laquelle la connexion doit être automatiquement désactivée. Choisissez de préférence une valeur comprise entre 60 et 300 secondes. Si l'option Connexion à la demande est désactivée, il est préférable de définir le timeout sur zéro afin d'éviter le raccrochage automatique.

La configuration d'une connexion T-DSL est très similaire à celle de DSL. Il vous suffit de sélectionner T-Online comme fournisseur d'accès et YaST ouvre la boîte de dialogue qui permet de configurer la connexion T-DSL. Dans cette boîte de dialogue, vous pouvez fournir les informations supplémentaires nécessaires à la connexion T-DSL, telles que l'identificateur de ligne, le numéro T-Online, le code d'utilisateur et votre mot de passe. Toutes ces informations figurent dans la documentation que vous avez reçue après vous être abonné à T-DSL.