26.2. Configuration d'Apache

Apache dans SUSE Linux peut être configuré de deux façons différentes : avec YaST ou manuellement. La configuration manuelle offre un niveau de détail supérieur, mais est moins pratique que l'interface utilisateur graphique de YaST.

[Important]modifications de configuration

La modification de la plupart des valeurs de configuration d'Apache ne prend effet qu'après le redémarrage ou le rechargement d'Apache. Cela se produit automatiquement lorsque vous utilisez YaST et que vous terminez la configuration avec l'option Activé pour le Service HTTP. Le redémarrage manuel est décrit à la Section 26.3, « Démarrage et arrêt d'Apache ». La plupart des modifications de configuration ne nécessitent qu'un rechargement avec rcapache2 reload.

26.2.1. Configuration manuelle d'Apache

La configuration manuelle d'Apache implique la modification des fichiers de configuration en texte brut en tant qu'utilisateur root.

26.2.1.1. Fichiers de configuration

Les fichiers de configuration d'Apache se trouvent à deux endroits différents :

  • /etc/sysconfig/apache2

  • /etc/apache2/

26.2.1.1.1. /etc/sysconfig/apache2

/etc/sysconfig/apache2 contrôle certains paramètres généraux d'Apache, tels que les modules à charger, les fichiers de configuration supplémentaires à inclure, les drapeaux avec lesquels on doit démarrer le serveur et ceux qui doivent être ajoutés à la ligne de commande. Chaque option de configuration de ce fichier est très documentée et n'est donc pas mentionnée ici. Pour un serveur Web d'utilité générale, les paramètres de /etc/sysconfig/apache2 doivent suffire à tous les besoins de configuration.

[Important]pas de module SUSEconfig pour Apache

Le module SUSEconfig pour Apache a été retiré de SUSE Linux. Il n'est plus nécessaire d'exécuter SUSEconfig après avoir modifié /etc/sysconfig/apache2.

26.2.1.1.2. /etc/apache2/

/etc/apache2/ contient tous les fichiers de configuration d'Apache. Dans ce qui suit, l'objectif de chaque fichier est expliqué. Chaque fichier inclut plusieurs options de configuration (également appelées directives). Chaque option de configuration de ces fichiers est très documentée et n'est donc pas mentionnée ici.

Les fichiers de configuration d'Apache sont organisés de la façon suivante :

/etc/apache2/
 |
 |- charset.conv 
 |- conf.d/
 |   |
 |   |- *.conf
 |
 |- default-server.conf
 |- errors.conf
 |- httpd.conf
 |- listen.conf
 |- magic
 |- mime.types
 |- mod_*.conf
 |- server-tuning.conf
 |- ssl-global.conf
 |- ssl.*
 |- sysconfig.d
 |   |
 |   |- global.conf
 |   |- include.conf
 |   |- loadmodule.conf . .
 |
 |- uid.conf
 |- vhosts.d
 |   |- *.conf
     

Fichiers de configuration d'Apache dans /etc/apache2/

charset.conv

Spécifie le jeu de caractères à utiliser pour les différentes langues. Ne pas modifier.

conf.d/*.conf

Fichiers de configuration ajoutés par d'autres modules. Ces fichiers de configuration peuvent être inclus dans votre configuration de l'hôte virtuel si nécessaire. Vous trouverez des exemples dans vhosts.d/vhost.template. Ce faisant, vous pouvez fournir différents ensembles de modules pour les différents hôtes virtuels.

default-server.conf

Configuration globale de tous les hôtes virtuels avec des paramètres par défaut raisonnables. Au lieu de modifier les valeurs, remplacez-les par la configuration de l'hôte virtuel.

errors.conf

Définit comment Apache répond aux erreurs. Pour personnaliser ces messages pour tous les hôtes virtuels, éditez ce fichier. Sinon, remplacez ces directives dans vos configurations de l'hôte virtuel.

httpd.conf

Le principal fichier de configuration du serveur Apache. Évitez de modifier ce fichier. Il contient surtout des instructions include et des paramètres globaux. Remplacez les paramètres globaux dans les fichiers de configuration respectifs répertoriés ici. Changez les paramètres spécifiques de l'hôte (notamment document root) dans la configuration de votre hôte virtuel.

listen.conf

Lie Apache à des adresses IP et à des ports spécifiques. L'hébergement virtuel basé sur le nom (reportez-vous à Section 26.2.1.2.1, « Hôtes virtuels à base de nom ») est également configuré ici.

magic

Données du module mime_magic qui aide Apache à déterminer automatiquement le type MIME d'un fichier inconnu. Ne pas modifier.

mime.types

Types MIME connus par le système (il s'agit en fait d'un lien vers /etc/mime.types). Ne pas modifier. Si vous avez besoin d'ajouter des types MIME non répertoriés ici, ajoutez-les à mod_mime-defaults.conf.

mod_*.conf

Fichiers de configuration pour les modules installés par défaut. Reportez-vous à la Section 26.4, « Installation, activation et configuration de modules » pour des informations détaillées. Notez que les fichiers de configuration pour les modules en option se trouvent dans le répertoire conf.d.

server-tuning.conf

Contient les directives de configuration des différents MPM (reportez-vous à la Section 26.4.4, « Modules de multitraitement ») ainsi que des options générales de configuration qui contrôlent les performances d'Apache. Testez votre serveur Web avec soin lorsque vous effectuez des modifications ici.

ssl-global.conf et ssl.*

Configuration SSL globale et données de certificat SSL. Reportez-vous à la Section 26.6, « Configuration d'un serveur Web sécurisé avec SSL » pour des informations détaillées.

sysconfig.d/*.conf

Fichiers de configuration générés automatiquement à partir de /etc/sysconfig/apache2. Ne modifiez aucun de ces fichiers. Modifiez plutôt /etc/sysconfig/apache2. Ne placez aucun autre fichier de configuration dans ce répertoire.

uid.conf

Spécifie sous quel ID d'utilisateur et de groupe Apache fonctionne. Ne pas modifier.

vhosts.d/*.conf

La configuration de votre hôte virtuel doit se placer ici. Le répertoire contient des fichiers de modèle pour les hôtes virtuels avec et sans SSL. Chaque fichier de ce répertoire se terminant par .conf est inclus automatiquement à la configuration d'Apache. Reportez-vous à Section 26.2.1.2, « Configuration de l'hôte virtuel » pour des informations détaillées.

26.2.1.2. Configuration de l'hôte virtuel

Le terme hôte virtuel se réfère à la possibilité d'Apache de servir plusieurs URI (identificateurs de ressources universels) à partir de la même machine physique. Cela signifie que plusieurs domaines, tels que www.example.com et www.exemple.net, sont exécutés par un même serveur Web sur une seule machine physique.

Il est courant d'utiliser des hôtes virtuels pour économiser les ressources administratives (un seul serveur Web à gérer) et les dépenses en matériel (chaque domaine n'a pas besoin d'un serveur dédié). Les hôtes virtuels peuvent être basés sur le nom, sur l'adresse IP ou sur le port.

Les hôtes virtuels peuvent être configurés via YaST (reportez-vous à Section 26.2.2.1.4, « Hôtes virtuels ») ou en modifiant manuellement un fichier de configuration. Par défaut, Apache dans SUSE Linux est préparé pour un fichier de configuration par hôte virtuel dans /etc/apache2/vhosts.d/. Tous les fichiers de ce répertoire se terminant par l'extension .conf sont inclus automatiquement à la configuration. Un modèle de base pour un hôte virtuel est fourni dans ce répertoire (vhost.template ou vhost-ssl.template pour un hôte virtuel avec le support SSL).

[Tip]création systématique d'une configuration d'hôte virtuel

Il est recommandé de toujours créer un fichier de configuration d'hôte virtuel, même si votre serveur Web n'héberge qu'un seul domaine. Ce faisant, non seulement vous avez la configuration spécifique du domaine dans un fichier, mais vous pouvez toujours basculer sur une configuration de base qui fonctionne, en déplaçant, supprimant ou renommant simplement le fichier de configuration de l'hôte virtuel. Pour la même raison, vous devez toujours créer des fichiers de configuration distincts pour chaque hôte virtuel.

Le bloc <VirtualHost></VirtualHost> contient les informations qui s'appliquent à un domaine particulier. Lorsque Apache reçoit une requête d'un client pour un hôte virtuel défini, il utilise les directives contenues dans cette section. Presque toutes les directives peuvent être utilisées dans le contexte d'un hôte virtuel. Reportez-vous au site http://httpd.apache.org/docs/2.0/mod/quickreference.html pour plus d'informations concernant les directives de configuration d'Apache.

26.2.1.2.1. Hôtes virtuels à base de nom

Avec les hôtes virtuels à base de nom, plusieurs sites Web sont servis par adresse IP. Apache utilise le champ de l'hôte dans l'en-tête HTTP envoyé par le client pour connecter la requête à une entrée ServerName correspondante dans l'une des déclarations de l'hôte virtuel. Si aucun ServerName correspondant n'est trouvé, le premier hôte virtuel spécifié est utilisé par défaut.

La directive NameVirtualHost indique à Apache sur quelle adresse IP et, le cas échéant, sur quel port écouter les requêtes des clients contenant le nom de domaine dans l'en-tête HTTP. Cette option se configure dans le fichier de configuration /etc/apache2/listen.conf.

Le premier argument peut être un nom de domaine complet, mais il est recommandé d'utiliser l'adresse IP. Le second argument est le port et il est facultatif. Par défaut, le port 80 est utilisé et configuré via la directive Listen.

Il est possible d'utiliser le joker * pour l'adresse IP et le numéro du port pour recevoir des requêtes sur toutes les interfaces. Les adresses IPv6 doivent être placées entre crochets.

Exemple 26.1. Variations des entées VirtualHost à base de nom

# NameVirtualHost IP-address[:Port]
NameVirtualHost 192.168.1.100:80
NameVirtualHost 192.168.1.100
NameVirtualHost *:80
NameVirtualHost *
NameVirtualHost [2002:c0a8:164::]:80
      

La balise VirtualHost d'ouverture prend l'adresse IP (ou le nom de domaine complet) préalablement déclarée avec la directive NameVirtualHost comme argument dans une configuration d'hôte virtuel à base de nom. Un numéro de port préalablement déclaré avec la directive NameVirtualHost est facultatif.

Le joker * est également autorisé comme substitut de l'adresse IP. Cette syntaxe n'est valable que combinée à l'utilisation de jokers dans NameVirtualHost * . Lorsque vous utilisez des adresses IPv6, elles doivent être placées entre crochets.

Exemple 26.2. Directives VirtualHost à base de nom

<VirtualHost 192.168.1.100:80>
  ...
</VirtualHost>

<VirtualHost 192.168.1.100>
  ...
</VirtualHost>

<VirtualHost *:80>
  ...
</VirtualHost>

<VirtualHost *>
  ...
</VirtualHost>

<VirtualHost [2002:c0a8:164::]>
  ...
</VirtualHost>
      
26.2.1.2.2. Hôtes virtuels à base d'adresse IP

Cette autre configuration d'hôte virtuel nécessite la configuration de plusieurs adresses IP pour une machine. Une instance d'Apache héberge plusieurs domaines, chacun ayant une adresse IP différente.

Le serveur physique doit avoir une adresse IP pour chaque hôte virtuel à base d'adresse IP. Si la machine n'a pas plusieurs cartes réseau, il est également possible d'utiliser des interfaces réseau virtuelles (alias IP).

L'exemple suivant montre Apache exécuté sur une machine ayant l'adresse IP 192.168.0.10, hébergeant deux domaines sur les adresses IP supplémentaires 192.168.0.20 et 192.168.0.30. Un bloc VirtualHost séparé est nécessaire pour chaque serveur virtuel.

Exemple 26.3. Directives VirtualHost à base d'adresse IP

<VirtualHost 192.168.0.20>
  ...
</VirtualHost>

<VirtualHost 192.168.0.30>
  ...
</VirtualHost>
      

Les directives VirtualHost ne sont ici spécifiées que pour les interfaces différentes de 192.168.0.10. Lorsqu'une directive Listen est également configurée pour 192.168.0.10, un hôte virtuel à base d'adresse IP séparé doit être créé pour répondre aux requêtes HTTP vers cette interface. Sinon, les directives trouvées dans la configuration par défaut du serveur (/etc/apache2/default-server.conf) sont appliquées.

26.2.1.2.3. Configuration de base de l'hôte virtuel

Les directives suivantes au moins doivent être présentes dans chaque configuration de l'hôte virtuel afin de configurer un hôte virtuel. Vous trouverez des options supplémentaires dans /etc/apache2/vhosts.d/vhost.template.

ServerName

Le nom de domaine pleinement qualifié sous lequel l'hôte doit être appelé.

DocumentRoot

Chemin vers le répertoire à partir duquel Apache doit servir les fichiers pour cet hôte. Pour des raisons de sécurité, l'accès à l'ensemble du système de fichiers est interdit par défaut. Vous devez donc déverrouiller ce répertoire de façon explicite au sein d'un conteneur Directory.

ServerAdmin

Adresse électronique de l'administrateur du serveur. L'adresse apparaît par exemple dans les pages d'erreurs créées par Apache.

ErrorLog

Le fichier journal d'erreur de cet hôte virtuel. Bien qu'il ne soit pas nécessaire de créer des fichiers journaux d'erreur pour chaque hôte virtuel, la pratique courante veut qu'on le fasse, car le débogage des erreurs s'en trouve simplifié. /var/log/apache2/ est le répertoire par défaut dans lequel les fichiers journaux Apache doivent être conservés.

CustomLog

Le fichier journal d'accès de cet hôte virtuel. Bien qu'il ne soit pas nécessaire de créer des fichiers journaux d'accès pour chaque hôte virtuel, la pratique courante veut qu'on le fasse, car il est alors possible d'analyser séparément les statistiques d'accès de chaque hôte. /var/log/apache2/ est le répertoire par défaut dans lequel les fichiers journaux Apache doivent être conservés.

Comme indiqué ci-dessus, l'accès à l'ensemble du système de fichiers est interdit par défaut pour des raisons de sécurité. Vous devez donc déverrouiller de façon explicite le répertoire DocumentRoot dans lequel vous avez placé les fichiers qu'Apache doit servir :

<Directory "/srv/www/example.com_htdocs">
  Order allow,deny
  Allow from all
</Directory>
     

Le fichier de configuration complet se présente de la manière suivante :

Exemple 26.4. Configuration de base de VirtualHost

<VirtualHost 192.168.0.10>
  ServerName www.example.com
  DocumentRoot /srv/www/example.com_htdocs
  ServerAdmin webmaster@example.com
  ErrorLog /var/log/apache2/www.example.com_log
  CustomLog /var/log/apache2/www.example.com-access_log common
  <Directory "/srv/www/example.com">
    Order allow,deny
    Allow from all
  </Directory>
</VirtualHost>
      

26.2.2. Configuration d'Apache avec YaST

Pour configurer un serveur Web avec YaST, démarrez YaST, puis sélectionnez Services réseau+Serveur HTTP. Lorsque vous lancez ce module pour la première fois, l'assistant serveur HTTP démarre et vous invite à prendre quelques décisions de base concernant l'administration du serveur. Une fois que vous avez effectué toutes les étapes de l'assistant, vous accéderez à la boîte de dialogue décrite à Section 26.2.2.2, « Configuration du serveur HTTP » chaque fois que vous appellerez le module Serveur HTTP.

26.2.2.1. Assistant (wizard) serveur HTTP

L'assistant serveur HTTP comprend cinq étapes. Dans la dernière boîte de dialogue, vous pouvez passer en mode de configuration pour experts afin d'effectuer des paramétrages encore plus pointus.

26.2.2.1.1. Sélection du périphérique réseau

Spécifiez les interfaces réseau et les ports qu'Apache utilise pour écouter les requêtes entrantes. Vous pouvez sélectionner toute combinaison d'interfaces réseau existantes et leurs adresses IP respectives. Vous pouvez utiliser les ports de ces trois plages (ports connus, ports enregistrés et ports dynamiques ou privés) qui ne sont pas réservés par d'autres services. Le paramètre par défaut consiste à écouter toutes les interfaces réseau (adresses IP) sur le port 80.

Cochez la case Ouvrir le pare-feu sur les ports sélectionnés pour ouvrir les ports dans le pare-feu sur lequel le serveur Web procède à l'écoute. Cette opération est nécessaire pour rendre le serveur Web disponible sur le réseau, qui peut être un réseau local, étendu ou le réseau Internet public. Il n'est utile de maintenir le port fermé que dans les situations de test où aucun accès extérieur au serveur Web n'est nécessaire.

Cliquez sur Suivant pour poursuivre la configuration.

26.2.2.1.2. Modules

L'option de configuration Modules permet d'activer ou de désactiver les langages de script que le serveur Web doit prendre en charge. Pour obtenir des informations sur l'activation ou la désactivation d'autres modules, reportez-vous à Section 26.2.2.2.2, « Modules de serveur ». Cliquez sur Suivant pour accéder à la boîte de dialogue suivante.

26.2.2.1.3. Hôte par défaut

Cette option concerne le serveur Web par défaut. Comme l'explique Section 26.2.1.2, « Configuration de l'hôte virtuel », Apache peut servir plusieurs hôtes virtuels à partir d'une seule machine physique. Le premier hôte virtuel déclaré du fichier de configuration est généralement appelé hôte par défaut. Chaque hôte virtuel hérite de la configuration de l'hôte par défaut.

Pour modifier les paramètres de l'hôte (également appelés directives), choisissez l'entrée correspondante dans le tableau, puis cliquez sur Modifier. Pour ajouter des directives supplémentaires, cliquez sur Ajouter. Pour supprimer une directive, sélectionnez-la et cliquez sur Supprimer.

Figure 26.1. Assistant serveur HTTP : hôte par défaut

Assistant serveur HTTP : hôte par défaut

Vous trouverez ci-dessous la liste des paramètres par défaut du serveur :

Racine du document

Chemin d'accès au répertoire dans lequel se trouvent les fichiers qu'Apache diffuse pour cet hôte. L'emplacement par défaut est /srv/www/htdocs.

Alias

À l'aide des directives Alias, les URL peuvent être assignées à des emplacements physiques du système de fichiers. Par conséquent, vous pouvez accéder à un chemin particulier même en dehors de Document Root dans le système de fichiers par l'intermédiaire d'une URL avec un alias sur ce chemin.

L'alias /icons SUSE Linux par défaut pointe vers /usr/share/apache2/icons pour les icônes Apache affichées dans la vue d'index de répertoire.

ScriptAlias

Comme la directive Alias, la directive ScriptAlias assigne une URL à un emplacement de système de fichiers. La différence est que ScriptAlias désigne le répertoire cible comme un emplacement CGI. Les scripts CGI doivent être exécutés à cet emplacement.

Directory

Grâce au paramètre Directory, vous pouvez inclure un groupe d'options de configuration qui ne s'appliqueront qu'au répertoire indiqué.

Les options d'accès aux répertoires /usr/share/apache2/icons et /srv/www/cgi-bin, ainsi que leurs options d'affichage, sont configurés ici. En règle générale, il n'est pas nécessaire de modifier le paramétrage par défaut.

Include

Grâce à la directive Include, vous pouvez indiquer des fichiers de configuration supplémentaires. Le répertoire /etc/apache2/conf.d/ contient les fichiers de configuration fournis avec les modules externes. Les fichiers présents dans ce répertoire (*.conf) sont tous inclus par défaut. /etc/apache2/conf.d/apache2-manual?conf est le répertoire qui contient tous les fichiers de configuration apache2-manual.

Nom du serveur

Cette option indique l'URL par défaut utilisée par les clients pour contacter le serveur Web. Utilisez un nom de domaine complet pour atteindre le serveur Web à l'adresse http://nom de domaine complet/ ou son adresse IP. Vous ne pouvez pas choisir ici un nom arbitraire : le serveur doit être « connu » sous ce nom.

Courrier électronique de l'administrateur du serveur

Adresse électronique de l'administrateur du serveur. L'adresse apparaît par exemple dans les pages d'erreurs créées par Apache.

Résolution du serveur

Cette option fait référence à Section 26.2.1.2, « Configuration de l'hôte virtuel ». Déterminer le serveur de requête par des en-têtes HTTP permet à un VirtualHost de répondre à une requête sur son nom de serveur (reportez-vous à Section 26.2.1.2.1, « Hôtes virtuels à base de nom »). Déterminer le serveur de requête par l'adresse IP du serveur permet à Apache de sélectionner l'hôte demandé par les informations d'en-tête HTTP que le client envoie. Reportez-vous à Section 26.2.1.2.2, « Hôtes virtuels à base d'adresse IP » pour plus d'informations sur les hôtes virtuels basés sur IP.

À la fin de l'étape Hôte par défaut, cliquez sur Suivant pour poursuivre la configuration.

26.2.2.1.4. Hôtes virtuels

À cette étape, l'assistant affiche la liste des hôtes virtuels déjà configurés (reportez-vous à Section 26.2.1.2, « Configuration de l'hôte virtuel »). Si vous n'avez pas effectué de modification manuelle avant le démarrage de l'assistant HTTP de YaST, un seul hôte virtuel est présent (il correspond à l'hôte par défaut configuré à l'étape précédente). Il est identifié comme étant celui par défaut par un astérisque en regard du nom du serveur.

Pour ajouter un hôte, cliquez sur Ajouter pour ouvrir la boîte de dialogue qui permet d'entrer les informations de base concernant cet hôte. La zone Identification du serveur comprend le nom du serveur, la racine de contenu du serveur (DocumentRoot) et l'adresse électronique de l'administrateur. L'option Résolution du serveur sert à déterminer le mode d'identification d'un hôte (basé sur le nom ou sur l'adresse IP). Ces options sont décrites à Section 26.2.2.1.3, « Hôte par défaut ».

Cliquez sur Suivant pour accéder à la seconde partie de la boîte de dialogue de configuration de l'hôte virtuel.

Dans la seconde partie de la configuration de l'hôte virtuel, vous pouvez indiquer si les scripts CGI doivent être activés et le répertoire à utiliser. Il est également possible d'activer le protocole SSL. Dans ce cas, vous devez également indiquer le chemin d'accès au certificat. Pour plus d'informations sur le protocole SSL et les certificats, reportez-vous à la Section 26.6.2, « Configuration d'Apache avec SSL ». Grâce à l'option Index des répertoires, vous pouvez indiquer le fichier à afficher lorsque le client demande un répertoire (par défaut, index.html). Pour modifier ce paramétrage, ajoutez un ou plusieurs noms de fichier (en les séparant par des espaces). Grâce à Activer le format HTML Public, le contenu des répertoires publics des utilisateurs (~user/public_html/) devient disponible sur le serveur, sous http://www.example.com/~user.

[Important]création d'hôtes virtuels

Il n'est pas possible d'ajouter à volonté des hôtes virtuels. Si vous utilisez des hôtes virtuels basés sur des noms, chaque nom d'hôte doit être résolu sur le réseau. Si vous utilisez des hôtes virtuels basés sur des adresses IP, vous ne pouvez associer qu'un seul hôte à chaque adresse IP disponible.

26.2.2.1.5. Résumé

Il s'agit de la dernière étape de l'assistant. Indiquez-y le mode et le moment de démarrage du serveur Apache, à savoir lors de l'amorçage ou manuellement. Profitez-en également pour examiner le récapitulatif de la configuration définie jusqu'à présent. Si ces paramètres vous conviennent, cliquez sur Terminer pour achever la configuration. Si vous souhaitez apporter une modification, cliquez autant de fois que nécessaire sur Précédent pour revenir à la boîte de dialogue de votre choix. Lorsque vous cliquez sur Configuration du serveur HTTP pour experts, la boîte de dialogue décrite à Section 26.2.2.2, « Configuration du serveur HTTP » s'ouvre.

Figure 26.2. Assistant serveur HTTP : résumé

Assistant serveur HTTP : résumé

26.2.2.2. Configuration du serveur HTTP

La boîte de dialogue Configuration du serveur HTTP offre des possibilités de configuration nettement plus fines que l'assistant, qui n'est exécuté que pour la configuration initiale du serveur Web. Elle comporte les quatre onglets décrits ci-après. Les options de configuration que vous modifiez ici ne prennent pas effet immédiatement. Vous devez systématiquement confirmer vos modifications en cliquant sur Terminer pour qu'elles entrent en vigueur. Cliquez sur Annuler pour quitter le module de configuration sans prendre en compte les modifications.

26.2.2.2.1. Adresses et ports Listen

Dans la section Service HTTP, indiquez si Apache doit être exécuté (Activé) ou arrêté (Désactivé). Dans la zone Listen sur ports, vous pouvez ajouter, modifier ou supprimer les adresses et les ports sur lesquels le serveur doit être disponible. Le paramètre par défaut est d'écouter toutes les interfaces sur le port 80. Vous devez systématiquement cocher la case Ouvrir le pare-feu sur les ports sélectionnés. Sinon, le serveur Web n'est pas accessible depuis l'extérieur. Il n'est utile de maintenir le port fermé que dans les situations de test où aucun accès extérieur au serveur Web n'est nécessaire.

Grâce à l'option Fichiers journaux, reportez-vous au journal d'accès ou le journal d'erreurs. Vous pouvez ainsi tester votre configuration. Le fichier journal s'ouvre dans une fenêtre à part grâce à laquelle vous pouvez également redémarrer ou recharger le serveur Web (pour plus d'informations, reportez-vous à la Section 26.3, « Démarrage et arrêt d'Apache »). Ces commandes sont immédiatement prises en compte.

Figure 26.3. Configuration du serveur HTTP : adresses et ports Listen

Configuration du serveur HTTP : adresses et ports Listen
26.2.2.2.2. Modules de serveur

Vous pouvez modifier l'état (activé ou désactivé) des modules Apache2 en cliquant sur État de l'interrupteur à bascule. Cliquez sur Ajouter un module pour ajouter un autre module déjà installé, mais pas encore répertorié. Pour plus d'informations sur les modules, reportez-vous à la Section 26.4, « Installation, activation et configuration de modules ».

Figure 26.4. Configuration du serveur HTTP : modules de serveur

Configuration du serveur HTTP : modules de serveur
26.2.2.2.3. Hôte par défaut ou Hôtes

Ces boîtes de dialogue sont identiques à celles précédemment décrites. Reportez-vous à Section 26.2.2.1.3, « Hôte par défaut » et à Section 26.2.2.1.4, « Hôtes virtuels ».