Chapitre 33. Gestion de l'alimentation

Table des matières

33.1. Fonctions d'économie d'énergie
33.2. APM
33.3. ACPI
33.4. Repos du disque dur
33.5. Paquetage powersave
33.6. Module de gestion de l'alimentation YaST

Résumé

Essentielle pour les ordinateurs portables, la gestion de l'alimentation est également utile sur d'autres systèmes. Deux technologies sont disponibles : APM (advanced power management, gestion avancée de l'alimentation) et ACPI (advanced configuration and power interface, interface d'alimentation et de configuration avancée). Il est également possible de contrôler la fréquence de l'unité centrale pour économiser l'énergie ou réduire le bruit. Ces options peuvent être configurées manuellement ou via un module YaST spécial.

Contrairement à la gestion APM, utilisée uniquement sur les ordinateurs portables, l'outil ACPI de configuration et d'information matérielle est disponible sur tous les ordinateurs modernes (portables, ordinateurs de bureau et serveurs). Toutes les technologies de gestion de l'alimentation nécessitent des routines BIOS et matérielles adaptées, disponibles sur la plupart des ordinateurs portables et sur de nombreux ordinateurs de bureau.

La gestion APM est utilisée sur les ordinateurs anciens. Cette technologie étant essentiellement composée d'un jeu de fonctions mis en oeuvre dans le BIOS, sa prise en charge varie en fonction du matériel. Le même problème se pose pour la norme ACPI, qui est encore plus complexe. Il est donc pratiquement impossible de recommander l'une de ces technologies plutôt que l'autre. Testez les différentes procédures sur votre matériel, puis sélectionnez la technologie la mieux adaptée.

[Important]gestion de l'alimentation des processeurs AMD64

Les processeurs AMD64 à kernel 64 bits ne prennent en charge que la gestion ACPI.


33.1. Fonctions d'économie d'énergie

Les fonctions d'économie d'énergie sont aussi importantes pour les ordinateurs de bureau que pour les portables. Les principales fonctions d'économie d'énergie et leur utilisation dans les systèmes de gestion de l'alimentation APM et ACPI sont décrites ci-dessous.

Mise en attente

Ce mode d'exploitation éteint l'affichage. Sur certains ordinateurs, il limite les performances du processeur. Cette fonction n'est disponible que dans certaines mises en oeuvre de la gestion APM. Elle correspond à l'état ACPI S1 ou S2.

Mise en veille (en mémoire)

Ce mode écrit l'état de l'ensemble du système dans la RAM, puis met en veille tout le système, excepté la RAM. Dans cet état, l'ordinateur consomme très peu d'énergie. Il est en mesure de reprendre le travail au point où il l'avait laissé en quelques secondes, sans redémarrer ni relancer les applications. Il est généralement possible de mettre en veille les périphériques qui utilisent la technologie APM en fermant le couvercle et de les réactiver en le rouvrant. Cette fonction correspond à l'état ACPI S3. Sa prise en charge est toujours en développement et dépend donc du matériel.

Hibernation (mise en veille sur disque)

Dans ce mode d'exploitation, l'état du système entier est écrit sur le disque dur, puis le système est désactivé. Une partition d'échange au moins aussi grande que la mémoire vive doit être présente pour écrire toutes les données actives. La réactivation demande 30 à 90 secondes. L'état précédant la suspension est restauré. Certains fabricants proposent des variantes hybrides de ce mode (par exemple, RediSafe sur les Thinkpad IBM). Cette fonction correspond à l'état ACPI S4. Sous Linux, elle est contrôlée par des routines de kernel indépendantes des technologies APM et ACPI.

Moniteur de charge de la batterie

Les systèmes ACPI et APM contrôlent le niveau de charge de la batterie et fournissent des informations sur ce niveau. Ils coordonnent les actions à effectuer lorsque la charge de la batterie atteint un niveau critique.

Mise hors tension automatique

Après un arrêt, l'ordinateur est mis hors tension. Cette fonction est particulièrement importante lorsque l'ordinateur a été arrêté automatiquement alors que la batterie était presque déchargée.

Arrêt des composants système

La réduction de la consommation électrique du système repose essentiellement sur l'arrêt du disque dur. Selon la fiabilité du système, le disque dur peut être mis en veille pendant un certain temps. Toutefois, le risque de perte de données s'accroît avec la durée de la veille. D'autres composants, comme les périphériques PCI pouvant être réglés en mode économie d'énergie spécifique, peuvent être désactivés avec ACPI (du moins en théorie) ou désactivés de façon permanente dans la configuration BIOS.

Contrôle de la vitesse du processeur

Il existe trois manières d'économiser l'énergie au niveau de l'unité centrale : mettre en veille du processeur (états C), limiter son utilisation et contrôler sa fréquence et de sa tension (technologie PowerNow! ou Speedstep). Selon le mode d'exploitation de l'ordinateur, ces méthodes peuvent également être combinées.